Assassins d’avant, Elisa Vix

Le poids du passé

Manuel Ferreira n’est pas devenu flic par hasard. Le meurtre de son institutrice de CM2 en pleine classe l’a profondément marqué. Depuis il tente d’enfouir ces terribles souvenirs et d’exorciser ce drame en coffrant des malfrats ; un pansement sur une plaie encore béante. Quand Adèle Lemeur, la fille de l’institutrice assassinée, le contacte vingt-cinq ans après les faits pour comprendre les circonstances du meurtre, il sent que son fragile équilibre va être rompu. Mais il ne peut ni résister à la détresse d’Adèle ni à son inconscient qui se réveille.

Aucun doute possible Assassins d’avant est un très bon polar, addictif et surprenant. Elisa Vix éparpille des indices qui laissent présager d’une fin convenue et prévisible. Mais il n’en est rien.  Ce n’est qu’à la toute dernière phrase que la vérité éclate, preuve – s’il en fallait encore une – que l’auteure maîtrise parfaitement son intrigue. Assassins d’avant se lit d’une traite, reste longtemps en mémoire et interroge sur les traumatismes d’enfance qui prennent souvent le pas sur la vie d’adulte.

Avis de Gwenn Ha Lu : 176 pages hypnotiques et 4 derniers mots stupéfiants

passionnant-critique-litteraire

TITRE : Assassins d'avant
AUTEUR : Elisa Vix
EDITEUR : Rouergue Noir
NOMBRE DE PAGES : 176 pages
DATE DE PARUTION : 06/09/2017

1 réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s