La petite danseuse de quatorze ans

Petit rat, modèle et fille de joie

Avril 1881. Avec plus d’une année de retard, Edgar Degas expose La petite danseuse de quatorze ans, au Salon des Indépendants. La sculpture en cire, habillée de la tête aux pieds avec corsage, tutu, bas et chaussons de danse fait scandale dans le tout Paris. La réputation sulfureuse des ballerines – considérées comme des « cocottes de luxe » ou des prostituées – alliée à l’expression espiègle et hautaine que Degas a donné à sa danseuse provoquent stupeur et indignation. Mais derrière cette sculpture décriée à l’époque et passée à la postérité depuis, se cache Marie Van Goethem, fille d’immigrés belges, venus s’installer à Paris pour fuir la misère.

Camille Laurens dans son ouvrage La petite danseuse de quatorze ans retrace à la fois l’histoire de l’œuvre d’art, la vie du modèle Marie Van Goethem, muse éphémère d’Edgar Degas et les mœurs de la société de cette fin du XIXème siècle. Documenté et riche en anecdotes, La petite danseuse de quatorze ans est intéressant. Mais trop de citations de contemporains de Degas ou d’éminents spécialistes et la répétition de certains éléments notamment autour de la vie de la jeune modèle desservent la progression de l’exposé et la fluidité de la lecture. Du fond assurément. Dommage que ce soit au détriment du style et de la construction littéraire.

Avis de Gwenn Ha Lu : pour celles et ceux qui veulent tout connaitre sur la sculpture d’Edgar Degas.

si-vous-avez-du-temps

TITRE : La petite danseuse de quatorze ans
AUTEUR : Camille Laurens
ÉDITEUR : Stock 
NOMBRE DE PAGES : 176 pages
DATE DE PARUTION : 30/08/2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s