Mes lectures de Janvier

Un mois de janvier sans gelée n’amène pas une bonne année

Octobre, Novembre, …, Janvier. Vous l’aurez remarqué, la chronologie n’a pas été respectée. Le bilan lecture du mois de Décembre fait défaut. La faute aux préparatifs de Noël et à quelques contrariétés. La sérénité étant revenue avec la nouvelle année, me voilà fin prête à vous parler de mes dernières lectures. Trois livres aux styles bien différents mais avec un dénominateur commun : le plaisir de les lire.

Christmas Pudding, Agatha Christie

agatha_christie_christmas_puddingLe temps d’un livre, j’ai voulu renouer avec mon adolescence. Après la frénésie de Noël, les repas pantagruéliques et la retombée d’adrénaline, j’ai senti la nostalgie m’envahir et j’ai craqué lors d’une petite virée en librairie sur ce recueil de nouvelles d’Agatha Christie, Christmas Pudding. Agatha Christie a été ma première lecture dite « d’adulte ». A 10 ans, je me souviens piocher ces classiques de la littérature policière dans la bibliothèque de mes parents et enchaîner les aventures d’Hercule Poirot et de Miss Marple.

Christmas Pudding est le livre idéal pour Noël et l’après-fête. Ces six nouvelles se dégustent parfaitement entre deux repas en famille, se digèrent aussi bien qu’une tisane Detox et ouvrent l’appétit pour la galette des rois. Quel plaisir de retrouver le temps de quelques pages les charmes surannés de l’Angleterre du début du vingtième siècle, les petites cellules grises d’Hercule Poirot et le bon sens légendaire de Miss Marple. Un Must-Have, un Must-Read !

un-bon-moment-critique-litteraire

TITRE : CHRISTMAS PUDDING
AUTEUR: AGATHA CHRISTIE
ÉDITEUR: LIVRE DE POCHE
NOMBRE DE PAGES: 186 pages
DATE DE PARUTION: 08/1997
CATÉGORIE GWENN HA LU : SUEURS FROIDES

EXISTE EN POCHE

 

Broadway, Fabrice Caro

Broadway_chronique_litteraireAxel est l’archétype du bon père de famille. Un boulot, une femme aimante, deux adolescents, une maison dans un lotissement, il ne lui manque plus qu’une Rolex à son poignet pour franchir sereinement le cap de la cinquantaine. Mais un matin, en ouvrant son courrier, il découvre avec stupéfaction que l’Assurance Maladie l’invite à rejoindre le programme national de dépistage du cancer colorectal. Ébranlé, Axel interprète cette missive comme le premier signe de son obsolescence programmée. Dès lors tout ne sera plus que délires paranoïaques, soif effrénée d’aventures et regrets en masse.

Tout le roman repose sur la personnalité d’Axel. Alors comme pour un seul en scène, si l’on accroche au personnage et à ses travers, les rires fusent, mais si sa gaucherie et sa fantaisie vous énervent, l’exaspération vous gagne. A double-tranchant, en quelque sorte. Et c’est le côté face, celui de l’ennui et de l’agacement qui l’a emporté.  Il faut dire qu’Axel ressemble trop à Adrien, le héros du précédent roman de Fabrice Caro, Le Discours (est-ce le sort que l’auteur réserve à tous ses personnages commençant par la lettre A ?). Les deux divaguent, vivent dans leurs mondes, fantasment et fuient la réalité.  Le Discours était loufoque, original et drôle ; Broadway en reprenant les mêmes ingrédients (humour décalé et longues envolées lyriques) pêche par manque d’audace.  

si-vous-avez-du-temps

TITRE : BROADWAY
AUTEUR: FABRICE CARO
ÉDITEUR: GALLIMARD, COLLECTION SYGNE
NOMBRE DE PAGES: 208 pages
DATE DE PARUTION: 20/08/2020
CATÉGORIE GWENN HA LU : LEGERETE

Trois étoiles et un meurtre, Peter May

Peter_May_chronique_litteraireMarc Fraysse, un chef trois étoiles, est retrouvé mort, assassiné sur un chemin de randonnée. Sa mort fait la une des journaux, surtout qu’il s’apprêtait à faire une déclaration à la presse.  Allait-il perdre une étoile ? Souhaitait-il vendre son établissement ? Autant de questions laissées sans réponse. Sept ans plus tard, Enzo MacLeod, un ancien légiste de la police écossaise reconverti en détective privé accepte de se pencher sur ce meurtre non élucidé.   

Avec ce titre, Peter May signe un nouvel opus de la série « Assassins sans visage » défini à juste titre comme une « comédie policière » par les éditions du Rouergue. Ce roman n’est ni trop noir, ni trop sanguinaire et rédigé sur un ton badin qui rend sa lecture divertissante. Un bémol toutefois. Les dialogues autour de la gastronomie française et de l’œnologie sonnent faux. Qui dit en goûtant un vin : «Ouah ! Miel et crème. Pierre mouillée. Citron vert, estragon. Un soupçon de fumée et de poivre. » ?  Peter May avec cette série hors de son terrain de prédilection, l’Écosse, s’amuse, cela se sent, mais au détriment de la poésie et de l’harmonie que ses romans écossais procurent.

un-bon-moment-critique-litteraire

TITRE : TROIS ETOILES ET MEURTRE
AUTEUR: PETER MAY
ÉDITEUR: ROUERGUE
NOMBRE DE PAGES: 384 pages
DATE DE PARUTION: 14/10/2020
CATÉGORIE GWENN HA LU : SUEURS FROIDES

Avons-nous eu sur ce mois de janvier quelques lectures communes ? Belle lecture et à très vite pour le bilan du mois de Février.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s