Les prix littéraires

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sans oser le demander

L’automne est toujours une saison particulière pour les amateurs de littérature, car parmi la pléthore de livres publiés pour la rentrée littéraire de Septembre, six livres vont être sacrés et deviendront le Goncourt, le Femina, le Renaudot, l’Interallié, le Médicis ou le Grand prix du roman de l’Académie française de l’année 2016. Six prix majeurs comme autant d’approches littéraires, pas toujours faciles à identifier et à différencier. Alors je vous propose un voyage dans le monde de l’édition et de remonter le temps, pour tenter de comprendre l’origine et les fondements de ces prix.

prix_goncourt

Pour donner ses lettres de noblesse au roman

Le plus ancien et prestigieux prix littéraire a été créé en 1903 pour respecter les dernières volontés des frères Goncourt, tous deux écrivains, qui souhaitaient valoriser le roman, genre littéraire jusque-là non reconnu par l’Académie française. L’académie Goncourt composée de dix écrivains se voit donc attribuer la lourde tâche de récompenser chaque année « le meilleur ouvrage d’imagination en prose, paru dans l’année ». Tous les ans, le 1er jeudi du mois de Novembre, ces dix membres bénévoles, cooptés et désignés à vie par les autres académiciens se retrouvent au restaurant Drouant, à Paris pour attribuer le prix. Le prix ne peut être décerné qu’une seule fois à un même écrivain. Seul Romain Gary l’a obtenu à deux reprises : en 1956 en son nom et en 1975 sous le pseudonyme d’Emile Ajar.

Dotation : un chèque de 10€, que la plupart des écrivains préfèrent encadrer plutôt qu’ encaisser.
Impact sur les ventes : x10 [i] / 310 000 exemplaires en moyenne [ii]
Les lauréats célèbres : Henri Barbusse, Marcel Proust, André Malraux, Simone de Beauvoir, Elsa Triolet, Romain Gary, Patrick Modiano, Marguerite Duras, Yann Quéffelec, Tahar Ben Jelloun, Erik Orsenna, Michel Houellebecq.
Lauréat 2016 : Leila Slimani pour Chanson douce, chez Gallimard

les-prix-femina-2

Par et pour les femmes

Ce prix fut créé en réaction au prix Goncourt qui ne consacrait à ses débuts que des hommes. Vingt-deux collaboratrices du magazine La Vie heureuse (dont Mme Alphonse Daudet et Judith Gautier) décidèrent de fonder en 1904, un prix littéraire du nom de ce magazine, afin que les femmes puissent elles aussi accéder aux récompenses littéraires. Sans pour autant discriminer les hommes, puisque dès la deuxième édition, Romain Rolland fut couronné pour Jean-Christophe.  Outre la revendication féminine, il faut plutôt y voir une manœuvre de la maison Hachette pour assoir son nouveau titre face à son principal concurrent Femina. A la fin de la première Guerre Mondiale, les deux magazines fusionnèrent et le prix Vie heureuse devint le prix Femina. Ce jury, aujourd’hui toujours 100% féminin, composé de 12 membres, est en charge de récompenser le « meilleur ouvrage de l’année ». Le Femina est décerné habituellement à l’Hôtel Crillon, à Paris, quelques jours avant ou après le Goncourt.

Dotation : Aucune, le prix Femina est purement honorifique.
Impact sur les ventes : x4,5 / 105 000 exemplaires en moyenne.
Les lauréats célèbres : Antoine de Saint-Exupéry, Marguerite Yourcenar, Alexandre Jardin, Emmanuel Carrère, Chantal Thomas, Simon Liberati
Lauréat 2016 : Marcus Malte pour Le Garçon, chez Zulma

grand-prix-du-roman-de-lacademie-francaise

Pour reprendre la main

Ayant tardé à reconnaitre le roman comme genre littéraire à part entière, l’Académie française ne fonde que dix ans après le Goncourt, en 1914, son prix littéraire, avec à sa tête un jury de 12 membres de l’Académie française. Celui-ci récompensait au départ l’ensemble d’une œuvre littéraire, mais dès 1918 la philosophie change pour couronner un roman publié dans l’année ayant eu la préférence de l’Académie. Il ouvre traditionnellement la saison des prix littéraires et est remis à l’Institut de France, quai de Conti, à Paris.

Dotation : 10 000€.
Impact sur les ventes : x2, soit 95 000 exemplaires en moyenne.
Les lauréats célèbres : François Mauriac, Joseph Kessel, Antoine de Saint-Exupéry, Henri Queffélec, Jean d’Ormesson, Patrick Modiano, Patrick Besson, Franz-Olivier Giesbert, Amélie Nothomb, Jonathan Littell, Joël Dicker
Lauréat 2016 : Adélaïde de Clermont-Tonnerre pour Le dernier des nôtres, chez Grasset. Retrouver ma critique ici. Je n’ai visiblement pas les mêmes goûts littéraires que l’Académie française…

prix-renaudot

Pour les malheureux du Goncourt

L’existence du Prix Renaudot est elle aussi intimement liée à celle du Goncourt. Dix journalistes et critiques littéraires, las d’attendre les délibérations du Goncourt 1925, imaginèrent  un passe-temps aussi inédit que cocasse : créer un nouveau prix littéraire ; le prix Théophraste Renaudot, du nom du premier journaliste français (1586-1653). Depuis, le lauréat du prix Renaudot est annoncé chaque année à la même heure et au même endroit que le Goncourt. On a coutume de dire qu’il répare les éventuelles injustices du Goncourt en consacrant un roman ou un récit au ton et au style nouveaux. Si au départ le jury était constitué exclusivement de journalistes ou critiques littéraires, il s’est ouvert peu à peu aux écrivains.

Dotation : Aucune, le prix Renaudot est purement honorifique.
Impact sur les ventes : x2,5 / 167 000 exemplaires en moyenne.
Les lauréats célèbres : Marcel Aymé, Louis-Ferdinand Céline, Louis Aragon, J. M. G. Le Clézio, Annie Ernaux, Daniel Picouly, Daniel Pennac, Frédéric Beigbeder, Yann Moix, David Foenkinos, Delphine de Vigan
Lauréat 2016 : Yasmina Reza pour Babylone, chez Flammarion

prix-interallie

Pour les journalistes

La genèse de ce prix est assez semblable à celle du Renaudot. Une trentaine de journalistes déjeunant au Cercle de l’Union interalliée à Paris en attentant les délibérations du prix Femina 1930 décidèrent de fonder un nouveau prix littéraire qui récompenserait un livre écrit par un journaliste. Les règles ont quelque peu évolué depuis : les dix jurés et les lauréats ne sont plus exclusivement des journalistes-écrivains à l’instar de Michel Houellebecq lauréat en 2005 du prix Interallié pour La possibilité d’une île.  Il est remis chaque année au restaurant parisien Lasserre et clôt généralement la saison des prix littéraires.

Dotation : Aucune, le prix Interallié est purement honorifique.
Impact sur les ventes : x1,5 / 64 000 exemplaires en moyenne.
Les lauréats célèbres : André Malraux, Philippe Labro, Bernard-Henry Lévy, Franz-Olivier Giesbert, Jean-Christophe Rufin, Patrick Poivre d’Arvor, Gonzague Saint-Bris, Frédéric Beigbeder, Michel Houellebecq, Laurent Binet
Lauréat 2016 : Serge Joncour pour Repose-toi sur moi, chez Flammarion

prix-medicis

Pour le Nouveau Roman

Il a été cofondé par Jean-Pierre Giraudoux (homme politique et écrivain) et Gala Barbisan (mécène littéraire), le 1er avril 1958 pour « créer le Renaudot du Femina » et proposer une alternative aux choix jugés trop conformistes des autres grands prix littéraires.  Longtemps à l’avant-garde des prix littéraires en couronnant une œuvre novatrice et singulière, le prix Médicis a depuis les années 1970 quelque peu perdu de vue son but originel et les 8 jurés récompensent des œuvres plus consensuelles.  Il a été très longtemps attribué le même jour et au même endroit que le prix Femina, mais depuis quelques années l’annonce se fait de manière autonome au restaurant parisien le Méditerranéen.

Dotation : 1 000 €.
Impact sur les ventes : x4 / 42 000 exemplaires en moyenne.
Les lauréats célèbres : Philippe Sollers, Claude Simon, Bernard-Henry Lévy, Maylis de Kerangal
Lauréat 2016 : Ivan Jablonka pour Laëtitia ou la fin des hommes, chez Seuil


[i] Source : étude de GfK Consumer Choices France. Coefficient multiplicateur des prix littéraires d’automne 2011 sur les volumes de ventes hebdomadaires des dix dernières semaines de l’année

[ii] Source : étude de GfK Consumer Choices France. Ventes moyennes des principaux prix littéraires d’automne entre 2005 et 2011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s