Au commencement du septième jour

Se réconcilier avec son passé

En quelques secondes, la vie de Thomas bascule. Un appel de la gendarmerie l’informant de l’accident de voiture de sa femme le plonge dans un désespoir abyssal. Comment aider sa femme inconsciente et paralysée ? Pourquoi se trouvait-elle sur une route qu’elle n’aurait pas dû emprunter ? Comment préserver ses deux jeunes enfants ? Autant de questions auxquelles Thomas s’efforce de répondre. Entre Paris, Le Havre, les Pyrénées et le Cameroun, Thomas se reconstruit en menant son enquête et en exhumant les secrets de famille et les non-dits.

Luc Lang est un conteur. Il déborde d’idées pour développer une intrigue aux multiples rebondissements, mais à force d’ouvrir des brèches sans les refermer, d’insinuer, de suggérer sans nommer les choses, la narration s’affadit et les mystères demeurent. L’absence répétée de points finaux et l’alternance de phrases courtes et interminables confèrent à l’écriture un caractère d’urgence qui sied à la narration, mais s’avère déconcertant et souvent pénible. Au commencement du septième jour reste en suspension, à l’image des nombreuses parenthèses ouvertes et non refermées par l’auteur.

Avis de Gwenn Ha Lu : belle histoire au gout d’inachevé

si-vous-avez-du-temps

TITRE : Au commencement du septième jour
AUTEUR : Luc Lang
EDITEUR : Stock
NOMBRE DE PAGES : 544 pages
DATE DE PARUTION : 24/08/2016

logo-elle
SELECTION DU JURY DE MARS – ROMAN

1 réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s