Sur la plage abandonnée, littérature et crustacés

Tendances balnéo- littéraires 2017

Je ne sais plus comment m’est venue l’idée de ce billet. Peut-être en flânant sur la plage de l’Écluse à Dinard et en observant les liseurs. Que peuvent bien lire toutes ces personnes ? Des magazines, un journal, un livre ? Armée d’un stylo, d’un carnet et de mon plus beau sourire, j’entrepris d’aborder ces liseurs de plage pour connaitre leurs lectures du moment.

Il faut bien l’admettre le liseur de plage est une espèce en voie de disparition. Entre les châteaux de sable,  la partie de Beach-volley, la baignade, l’attrait irrésistible du smartphone, les sports nautiques et les discussions entre amis ou en famille, la lecture doit disposer de sérieux atouts pour triompher.

Comme me le faisait remarquer Myriam et Jean-Yves (deux des liseurs interrogés), la lecture nécessite du calme, ce qui n’est pas toujours compatible avec une session-plage entre amis. D’ailleurs tous les liseurs de plage que j’ai rencontré à Dinard sont soit seul, soit en couple ou avec des enfants en bas âge.

Sélection de l'été 6Et puis, parlons franchement, lire à la plage ne rime pas forcément avec confort. Avant de trouver la position idéale, il n’est pas rare d’en changer plusieurs fois. Un coup, assis en tailleur avec le livre devant soi, un coup allongé sur le ventre ou sur le côté avec le livre posé sur le sable. Pour les plus organisés, comme Maria, il existe la version confort : la chaise de plage ou la version ingénieuse de Sylvie qui s’appuie sur le muret de la plage pour avoir un dossier.

Bon maintenant que les enfants sont au club Mickey, les amis à la pêche et que l’on a trouvé sa position idéale, qu’est-ce qu’on lit ?

Deux clans cohabitent. D’un côté, les lecteurs de presse et de magazine reconnaissables à leurs doigts noircis par l’encre et à leurs gestes brusques. Sacré vent qui emporte votre journal à l’autre bout de la plage ! Et puis, de l’autre côté, les liseurs de livres, hermétiques au brouhaha extérieur et indifférents aussi bien au ballet des goélands qu’au survol de la plage par l’avion publicitaire Super U.

Étant moi-même une dévoreuse de livres, c’est assez naturellement que je me suis tournée vers mes condisciples, trop encline à faire de nouvelles découvertes. Littéraires d’abord, puis bassement pratiques : papier vs liseuse, livre broché ou de poche, emprunt, cadeau ou achat,  internet ou librairie?

Pour mon plus grand plaisir, la liseuse ne fait pas recette auprès des liseurs interrogés. Aucune liseuse en vue sur les plages de Dinard et les réactions sont unanimes : le contact avec le papier est et demeurera un plaisir inhérent à la lecture.

Sélection de l'été 5

Ô surprise, le combat entre livre broché et de poche donne lieu à un match nul. Sur les dix personnes interrogées, la parité est respectée. J’aurais pourtant mis un billet sur le livre de poche. Compact, résistant et malléable, il est selon moi le format idéal pour répondre aux contraintes balnéaires.

 

Mais c’était sans compter sur le facteur cadeau et emprunt. La plupart des liseurs rencontrés m’ont confessé que le livre qu’ils lisaient était un cadeau, ou bien emprunté à la bibliothèque ou à un ami. Alors forcément, on ne chipote pas trop sur le format…

Pour ceux qui achètent leurs livres, l’avis du libraire compte et c’est l’autre bonne nouvelle de ces rencontres. Amazon, la vente en ligne, c’est utile (surtout pour le marché de seconde main), mais rien ne remplace les conseils judicieux et personnalisés d’un libraire.

Dernière remarque digne de l’INSEE. J’ai parcouru en long, en large et en travers, la plage et parmi les liseurs interrogés, je n’ai rencontré que deux hommes. Cette « statistique » est assez conforme à la dernière étude du Centre National du Livre (CNL) publiée en Mars 2017 et à mes propres statistiques Gwenn Ha Lu (70% de mes abonnés sont des femmes). La lecture serait-elle vraiment un loisir féminin ?

Je tiens à remercier les lecteurs interrogés, Sylvie, Laurence, Sylvie, Nathalie, Maria, Myriam, Jean-Yves, Jean-Jacques, Laurence et Claudia pour votre gentillesse (je suis quand même venue interrompre votre lecture !) et nos discussions amicales. Qui a dit que la lecture était un plaisir solitaire ?

Bonus Gwenn Ha Lu : retrouvez-ici les lectures estivales de Sylvie, Laurence, Sylvie, Nathalie, Maria, Myriam, Jean-Yves, Jean-Jacques, Laurence et Claudia.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s