Bondrée

Ambiances, ambiances

Boundary Pond -ou Bondrée pour les initiés – dans le Maine est le lieu de villégiature idéal pour les locaux ou les québécois venus en voisins. Dès les premières chaleurs, les familles viennent s’installer pour l’été afin de profiter de la beauté des paysages, de la sérénité des forêts et de la fraîcheur du lac. Mais les morts successives de deux jeunes filles belles et charmeuses dans de violentes circonstances à l’été 1967 viennent troubler la quiétude du lieu.

Bondrée est un livre à ambiances plus qu’un polar. Celle des années 1960 où les bonheurs sont simples et la foi en l’avenir encore totale. Celle des étés chauds où les jeux d’enfants n’obéissent qu’à une seule règle : découvrir les joies de la nature. Celle plus sombre des croyances ancestrales et des rumeurs qui se colportent. Mais pour installer ces atmosphères si particulières, Andrée A. Michaud noircit beaucoup de pages et le rythme de l’intrigue s’en ressent. Longueur et inertie sont parfois à déplorer et le maniement pourtant opportun du franglais, caractéristique de cette région frontalière, ne parvient pas à redonner une dynamique à ce roman noir.

Avis de Gwenn Ha Lu :  plaisant à lire, sans plus.

si-vous-avez-du-temps

TITRE : Bondrée
AUTEUR : Andrée A. Michaud
EDITEUR : Rivages
NOMBRE DE PAGES : 368 pages
DATE DE PARUTION : 21/09/2016

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s