Article 353 du code pénal

Escroquerie, crime et botanique

C’est l’histoire d’un mec qui jette par-dessus bord son escroqueur, puis rentre chez lui sans chercher ni à dissimuler son crime ni à fuir.  Totalement apathique, il se soumet à la Justice et devant le juge d’instruction Martial Kermeur explique les motivations de son acte. Ruiné par un promoteur immobilier véreux, rejeté par son fils unique qui ne supporte plus sa résignation, il raconte sa longue descente en enfer, entre manipulations psychologiques, rêves brisés, reniement de soi et poids du silence.

Face à face, duel, duo ?  Les relations entre le juge et l’accusé sont complexes, évoluent et sont le point d’orgue de ce polar. Le juge va-t-il se laisser attendrir par cet homme qui se livre comme jamais et  vomit dix ans de frustration et de faiblesse ?  Le choix du Finistère comme lieu du drame n’est pas fortuit. Le déchaînement des éléments sauvages et l’âpreté de cette presqu’île presque sauvage font écho à l’agitation intérieure de Martial Kermeur. Vif dans le style et brillant dans l’écriture, Tanguy Viel livre un polar d’une très grande qualité.

Avis de Gwenn Ha Lu : court mais intense !

passionnant-critique-litteraire

TITRE : Article 353 du Code pénal
AUTEUR : Tanguy Viel
EDITEUR : Les Éditions de Minuit
NOMBRE DE PAGES : 176 pages
DATE DE PARUTION : 03/01/2017

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s