Les portes du néant

Au cœur de l’actualité

Samar Yazbek, journaliste et romancière syrienne, en exil forcé à Paris depuis Juillet 2011 retrace dans Les portes du néant ses trois retours en Syrie entre Août 2012 et Août 2013. Le titre de l’ouvrage est éloquent. Que reste-il de l’esprit pacifique du Printemps 2011 et des idéaux démocratiques et laïcs de la révolution syrienne ? Rien ou presque : des ruines, le chaos, des morts par milliers et une porte grande ouverte vers l’inconnu. Le néant, l’obscurantisme, la renaissance ?

Les portes du néant est un témoignage unique et inoubliable. Samar Yazbek expose la situation politique de la Syrie et son évolution en ancrant sans cesse son récit dans la réalité : la guerre, la sale guerre avec ses cris, ses horreurs, ses odeurs. Chaque ligne trahit l’urgence. Celle d’écrire pour témoigner, dénoncer, réveiller les consciences, hurler sa colère et son désespoir. La lecture de ce livre est dure, à la limite du soutenable mais tellement nécessaire. Car il serait bien trop aisé d’oublier ce qui se cache derrière les gros titres des journaux : des femmes et des hommes en souffrance.

Avis de Gwenn Ha Lu : à lire pour se forger une opinion sur la situation actuelle en Syrie

coup-de-coeur

TITRE : Les portes du néant
AUTEUR : Samar Yazbek
EDITEUR : Stock - Collection La cosmopolite
NOMBRE DE PAGES : 306 pages
DATE DE PARUTION : 09/03/2016

4 réponses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s