GPL ELLE 2017 la remise des prix

La fin d’une belle aventure

Quelques jours après la remise des prix aux trois lauréats du Grand Prix des Lectrices ELLE 2017, j’ai encore la tête dans les étoiles. Quelle soirée ! Je vais tenter à travers ce billet de vous commenter le palmarès de cette 48ème édition et de vous raconter les coulisses de cette soirée.

LE Palmarès

IMG_1548

Il nous a été révélé en avant-première la veille de la remise officielle des prix. Un petit mail avec cette phrase d’habitude réservée aux Oscars, Césars et autres « Et les lauréats sont : ». Que de frissons à la lecture des trois noms ! Après 8 mois de concours, 28 livres lus et commentés, j’ai l’immense honneur de vous annoncer que les trois lauréats sont :

« Chanson douce » de Leila Slimani aux éditions Gallimard pour la catégorie Roman

« Journal d’un vampire en Pyjama » de Mathias Malzieu aux éditions Albin Michel pour la catégorie Document

« Surtensions » d’Olivier Norek aux éditions Michel Lafon pour la catégorie Policier

Surprise et déception

Je ne vous cacherais pas ma (légère) déception à la lecture de ce palmarès, car aucun livre figurant dans mon trio de tête n’a gagné. J’aurais souhaité que ce prix mette en lumière des auteurs peu ou pas connus ni multi-récompensés et des situations politiques et sociales ignorées du grand public. Bref, un palmarès plus engagé.

Cela aurait eu de la gueule de primer Les portes du Néant de Samar Yazbek dans la catégorie Document. Le temps d’une soirée, le feu des projecteurs aurait été à nouveau braqué sur le conflit syrien, les atrocités commises par Bachar el Assad et les djihadistes.

Cela aurait eu de la gueule de primer Natacha Appanah pour son roman Tropique de la violence. Qui sait qu’à Mayotte, un département français, règnent le chaos et la misère ?

Salons France-Amériques

31 Mai 2017, la date était retenue depuis longtemps dans mon agenda. Il est 17h (presque tapante) quand je me dirige vers les salons France-Amériques. Lové entre les Champs-Élysées et le Grand Palais, cet ancien hôtel particulier sied parfaitement à l’esprit ELLE : du chic et du choc, du classique et du faste.

 

Rencontre avec les lauréats en toute intimité

 

Je crois que c’est à partir de ce moment-là que la magie opéra et que ma déception s’envola. Certes ce ne sont pas MES livres préférés qui ont été récompensés mais devant la joie et la gentillesse des trois lauréats, mes dernières réserves ont cédé. Pendant deux heures, les auteurs étaient là, rien que pour nous, les jurées. Instant rare, suspendu et gravé à jamais dans ma mémoire. C’était une expérience inédite de pouvoir échanger avec les auteurs. Ne sont-ils pas les mieux placés pour lever les dernières interrogations ou livrer une approche différence de leurs livres ?

Quand les premiers sont mes deuxièmes choix

Juste avant la remise des prix, Pascale Frey, une des organisatrices du GPL ELLE 2017 nous a annoncé les notes obtenues pour chaque livre et a ainsi révélé le classement définitif. Et ô surprise ! Mon trio de tête (Tropique de la violence / Les portes du néant / Rouge armé) arrive en deuxième position du classement. Mes coups de cœur sont les deuxièmes choix des lectrices. Et… les trois lauréats du GPL ELLE 2017 se révèlent être ceux que j’ai placé en deuxième position. Alors, oui, ce palmarès n’est pas mon idéal mais je m’y retrouve assez bien et j’en suis  fière.

Le suffrage universel

Le Grand Prix des Lectrices ELLE est au monde de l’édition ce que représente le suffrage universel à la cinquième République. Ici pas de pressions ni d’arrangements entre amis, ce sont les lectrices qui votent. Deux maisons d’édition peu primées par les prix traditionnels (Goncourt / Renaudot, etc …) ont été récompensées : Albin Michel pour Journal d’un vampire en pyjama et Michel Lafond pour Surtensions. Signe qu’avec ce prix au suffrage universel, l’hégémonie des « Gallimarion » peut être bousculée et que parfois les goûts des lectrices et de l’Académie Goncourt peuvent se rejoindre en primant  Chanson douce de Leila Slimani.

La photo traditionnelle

Avant que l’escalier d’honneur ne soit envahi par l’arrivée des autres invités (journalistes du magazine ELLE et représentants des diverses maisons d’édition), la photo traditionnelle des jurées et des auteurs doit être prise. Alors Cheeeeeese !

IMG_1547.JPG

Après Où est Charlie, je vous propose de jouer à où est Gwenn Ha Lu ? M’avez-vous trouvé ?

La remise des prix

Une estrade, 300 invités, de beaux trophées (des livres qui s’illuminent, regardez la photo, cela sera plus parlant), quelques discours, beaucoup de remerciements et des applaudissements nourris et chaleureux, voilà les ingrédients d’une remise des prix réussie. Et pour ma part, j’ai ressenti à ce moment-là un sentiment de fierté d’avoir contribué à cette belle et riche expérience.

 

Le cocktail

Il existe une règle universelle au cocktail dînatoire. Peu importe l’endroit, Paris 16ème, Zürich ou Boussac en Creuse, il est impossible dans les trente premières minutes d’un cocktail d’accéder à une coupe de champagne ou aux petits fours : les squatteurs veillent et telle la ligne Maginot vous empêche provisoirement d’accéder au buffet. Car ensuite le bloc se fissure, la patience paie et à moi les coupes de Champagne !

Les lectrices

Nous étions 120 jurées. 80 avaient fait le déplacement et j’ai pu échanger avec une quinzaine d’entre elles. Nous ne nous connaissions qu’à travers nos profils Facebook et pourtant aucun blanc dans nos conversations. Nos discussions étaient animées et les rires fusaient. Nos lectures communes et le sentiment d’avoir vécu une aventure forte nous ont rapprochées. Alors du fond du cœur, un grand merci à ELLE et à elles… d’avoir rendu cette soirée si spéciale.

 

Photos : ELLE, lectrices de ELLE et Gwenn Ha Lu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s