Les jurés du Goncourt lisent-ils les livres?

Pas vraiment…

A chaque rentrée littéraire, c’est la même histoire : des centaines de livres sont publiés. Parmi eux, d’agréables surprises, des attentes récompensées, des espoirs déçus et des futurs lauréats de prix littéraires. L’attribution de ces prix est bien rodée aussi. Autour d’un bon déjeuner, les jurés discutent et argumentent pour défendre leurs livres préférés parmi les centaines de romans de la rentrée littéraire. Et chaque année, je me pose la même question : comment peuvent-ils lire autant de livres en si peu de temps ?

Tas de livres (2)

Si l’on se réfère à la genèse du Prix Goncourt, ce prix récompense « le meilleur ouvrage d’imagination en prose, paru dans l’année ». Cette année, ce ne sont pas moins de 390 romans français qui ont été publiés lors de la rentrée littéraire de Septembre, 390 ouvrages susceptibles donc d’être retenus pour la première sélection du Goncourt (une quinzaine, environ) dévoilée le 5 Septembre 2017. Admettons que les jurés reçoivent les livres en avant-première au mois de Juin, ils doivent donc lire 130 livres par mois, soit un peu plus de 4 livres par jour… Cela promet un été bien studieux à nos dix jurés et à haut risque de tendinite de l’index à force de tourner les pages.

Soyons réalistes, lire quatre livres par jour pendant trois mois relève de l’impossible. En furetant à droite et à gauche sur la toile, j’ai pu conforter mon intuition : Bernard Pivot, juré et Président de l’académie Goncourt a lu quarante ouvrages cet été (sur 390 …). Tahar Ben Jelloun avouait en 2012 en avoir lu 32 et Paule Constant 150. D’ailleurs, est-ce que lire a la même signification chez les jurés que chez le commun des lecteurs ? Pas sûr. Parcourir serait peut-être plus juste. Parait-il que quelques pages suffisent pour apprécier la qualité d’écriture.

Et là commence mon équation à deux inconnues. La qualité d’un roman ne s’évalue-t-elle qu’à travers le style d’écriture ? Et surtout comment les jurés choisissent-ils les livres qui méritent d’être lus ?

La finesse de l’écriture est certes un critère important, mais indissociable à mon sens de la qualité de l’intrigue. Et pour l’apprécier à sa juste valeur, lire en entier l’ouvrage est une nécessité. Comment être sensible à L’amie prodigieuse d’Elena Ferrante si l’on occulte les intrigues entre les différents clans ou la rivalité entre les deux amies ? Comment se passionner pour les aventures d’Harry Potter sans les nombreux rebondissements dans la lutte contre Voldemort ? Le Goncourt serait-il avant tout le prix du style littéraire ?

Et le prix de l’iniquité ? Quelles sont les motivations des jurés à entamer un livre ? Cèdent-ils aux jeux d’influence de leurs éditeurs et entourage ? Certainement. L’hégémonie des auteurs publiés chez Gallimard, Flammarion ou Grasset dans la liste des lauréats du Prix Goncourt montre bien que l’écrivain peu ou pas connu publié aux éditions Diagonale ou Envolume a peu de chance d’être récompensé. Dommage, l’académie du Goncourt n’est pas à l’abri de passer à côté de belles découvertes littéraires, à l’image d’un Joël Dicker publié aux éditions de Fallois en 2012 ou d’un Olivier Bourdeaut chez Finitude en 2016.

A l’impossible nul n’est tenu : chaque juré ne peut pas lire les 390 romans. Mais à eux dix, c’est envisageable. Lire (et non parcourir) une quarantaine de livres en trois mois est un objectif plus que réaliste, surtout pour des hommes et femmes de lettres. Les trois romans préférés par chaque juré seraient ensuite communiqués aux autres jurés, qui les liraient à leur tour. Ainsi chaque écrivain verrait sa prose lue par un des jurés et aurait une véritable chance de figurer dans la première sélection du Goncourt.

Très chers jurés du Goncourt, cette idée peut vous sembler naïve mais elle aurait au moins le mérite de dissiper les soupçons de connivence qui entoure l’attribution du Goncourt. Et, je vous rassure, la beauté de ce prix qui réside dans sa subjectivité ne disparaîtrait pas, car la décision finale vous appartiendrait toujours !

Le-jury-Goncourt-2016

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s